Comment vivez-vous l’absence d’enfant ? #fertilityweek2018

A l’occasion de la semaine Européenne de la Fertilité et du challenge proposé par le collectif BAMP sur le jour des enfants !

Je propose de lancer l’espace de réflexion publique afin que vous puissiez partager votre vécu sur la manière dont vous vivez cet absence d’enfant pour les personnes qui n’ont pas pu en avoir même en ayant recours à l’AMP.

L’occasion aussi de remettre à l’ordre du jour des questions qui ont été posées dans l’ancien espace de discussion :

Comment vivre ce manque, cette absence d’enfant sans s’effondrer ?

Avez-vous ressenti (ou ressentez-vous) le besoin d’un projet qui prenne la place du projet bébé ? si oui, qu’avez-vous envisagé (ou envisagez-vous) pour ce nouveau départ ? est-ce un projet solo ou de couple ?


J’aurais toujours ce manque en moi mais qui est aussi une force aujourd’hui. Ce manque j’en ai fait une autre vie que je ne pensais même pas imaginable il y a quelques années mais le temps y est pour quelque chose dans cette acceptation d’une vie sans enfant.

Cette épreuve de vie nous aura transformé tous les deux au sein de notre couple, je ne pense pas que l’on puisse remplacer notre manque d’enfant mais par contre qu’un projet commun puisse peut-être nous permettre de mieux accepter notre vie sans enfant.

Nous redessinons notre vie à deux, main dans la main avec la construction de l’atelier de mes rêves, nous nous sentons aujourd’hui prêts à accueillir différentes manifestations : créer des expositions, des cafés-échange en plus de mes ateliers d’art-thérapie. Nous imaginons cet endroit pour transmettre et partager des liens intergénérationnels.

Cependant cela ne s’est pas fait du jour au lendemain comme en témoigne mon blog personnel où j’y ai écris ces années de deuil et de reconstruction où parfois l’émotion peut revenir sans prévenir comme en témoigne cet article où je réalisais comme un électrochoc que nous n’aurions pas de chambres d’enfants.

Et vous comment vivez-vous cet absence d’enfant ?

Vous pouvez vous exprimer ci-dessous dans la partie « commentaire » ou pour ceux qui le souhaitent de manière privée ici sur le forum.

2 thoughts on “Comment vivez-vous l’absence d’enfant ? #fertilityweek2018”

  1. Après ma dernière FIV ratée, j’étais fatiguée, à terre, vide, perdue. Je suis restée dans cet état pendant des mois. Deux blogs m’ont aidé celui d’artémise et de chapi chapo. Je n’étais pas seule et elles survivaient à une vie sans enfant.
    J’avais eu des cours de couture, il y a quelques années, mon mari m’a poussé à m’y remettre. Au début c’était pour oublier, pour combler le vide. Et puis c’est devenu quelque chose de central dans ma vie. Même si ça n’efface pas tout.

    1. Merci beaucoup Anne d’être venue témoigner sur l’espace public de réflexion comme beaucoup se sont exprimés directement sur le forum privé. Je ne pense pas en effet que l’on puisse effacer totalement la douleur mais je trouve intéressant de voir que l’on peut laisser la porte ouverte pour autre chose qui peut nous aider à mieux accepter cette vie sans enfant sans la remplacer.

Laisser un commentaire