Et aujourd’hui, on fait quoi ? Quelques pistes…

  • arrêter de regarder sites ou forums qui démoralisent
  • arrêter de mettre des cierges en attendant le miracle
  • se plonger dans le boulot
  • changer de tête
  • changer de vie
  • changer de pays
  • se lancer dans l’humanitaire
  • prendre un chat

La liste est à compléter :

  • « Nous aimer très fort »  dixit Larmes amères
  • « Voyager » dixit Monoi

1 thought on “Et aujourd’hui, on fait quoi ? Quelques pistes…”

  1. Je n’ai pas souffert physiquement comme vous semblez avoir souffert.
    Selon moi chaque personne a sa propre expérience de la vie et un ressenti propre à elle. La planète Mère/maman/enfants/papa/famille, je ne la connaîtrais jamais et à l’heure qu’il est je n’en ai plus envie. Tant mieux parce que l’horloge biologique est largement dépassée.
    Mes soirées, mes week-ends, mes temps libres sont consacrés aux autres beaucoup, par le biais d’implication dans des activités humanitaires. J’ai eu et j’ai une vie bien remplie et épanouissante comparée à bien des femmes-mamans. Je ne donnerai ma place à personne. Le défi est peut-être pour nous de justement démontrer à la face du monde qu’une vie sans maternité est aussi envisageable.
    Que ce n’est pas un handicap. De la même manière que toute autre différence.
    Ah la la . Peut-être que dans un ou deux siècles la société sera plus colorée parce qu’avec plus de variétés dans la manière de vivre.

Laisser un commentaire