La Parentaise du mercredi : les hôtels sans enfant «adults only» qu’en pensez-vous ?

L’été arrivant dans quelques jours, je vous propose aujourd’hui pour la Parentaise du mercredi un sujet en rapport avec les vacances. Connaissez-vous les hôtels sans enfant ?

Hôtels pensés pour ceux qui recherchent une ambiance tranquille et exclusive pour se détendre en couple ou s’amuser entre amis.

Ils sont très à la mode ces dernières années et fleurissent un peu partout dans les catalogues des agences de voyages. Il s’agit des clubs et hôtels strictement réservés aux plus de 18 ans qui ont un large succès notamment auprès de la clientèle allemande. En bannissant l’accès aux jeunes enfants, ces hôtels permettent aux adultes de passer des vacances au calme, en couple ou en célibataire.

Il existerait près de 700 de ces établissements dans le monde. Alors que le phénomène est rare en France, la formule des «vacances sans enfants» fait des émules en Allemagne.

Des vacances de rêve… sans enfant!

Les brochures d’agences de voyage et de tour opérateurs vantant des séjours de détente et de calme dans un univers sans petites têtes blondes ou brunes fleurissent sur Internet.

Discret, l’essor d’une offre de vacances sans enfant est pourtant mondial. Il existerait près de 700 hôtels interdits aux enfants dans le monde (précisément 682 à ce jour), selon le site allemand Urlaub ohne Kinder («vacances sans enfant»). Le concept «adults only» connaît notamment un succès croissant en Allemagne où une quarantaine d’établissements de ce type existent. Le nombre de couples sans enfants est bien plus important qu’en France, l’Allemagne ayant le taux de natalité le plus bas d’Europe (1,47 enfant par femme en 2014).

L’Agence allemande antidiscrimination considère, d’ailleurs, ce phénomène comme «problématique» :

«Une telle réglementation pourrait enfreindre la loi sur l’égalité de traitement, qui protège également des préjudices fondés sur l’âge. D’après l’Agence antidiscrimination, des arguments tels qu’un niveau sonore possiblement plus élevé ne suffisent pas à interdire d’office l’accès d’un hôtel à tous les enfants en dessous d’un certain âge.»

À ce jour, aucune poursuite judiciaire visant un de ces établissements interdits aux enfants n’a pourtant été rapportée dans la presse allemande.

 La sociologue Paula-Irene Villa reconnait que le fait d’exclure les enfants de ces hôtels «est évidemment une forme de discrimination très difficile à justifier sur un plan éthique», mais :

«Chaque personne a le droit de dire qu’elle a envie de calme. Exactement comme lorsqu’on choisit d’aller dans un camping dans lequel il n’y a pas d’animations le soir ou bien de passer des vacances uniquement avec des familles avec enfants.» […] «Je dirais plutôt que les hôtels sans enfants découlent des possibilités de plus en plus étendues dont on dispose pour façonner sa vie comme on le souhaite. Le fait qu’on puisse aujourd’hui choisir si l’on veut ou pas avoir des enfants est un gain de liberté. Les femmes ne doivent plus avoir beaucoup d’enfants pour être des femmes accomplies. Les enfants sont devenus une partie de la vie que l’on prévoit, au sujet de laquelle on décide, dont on n’est pas à la merci. Cela va aussi de soi avec la possibilité de façonner sa vie avec ou sans enfants. En permanence ou seulement durant les vacances.»

En France, les vacances «adults only» ne sont apparemment pas encore ancrées dans les mœurs. L’Hexagone compterait seulement trois hôtels interdits aux enfants !

Avez-vous déjà testé les hôtels sans enfant et qu’en pensez-vous ?

Publication initiale : 19/06/2019 @ 3:13

19 thoughts on “La Parentaise du mercredi : les hôtels sans enfant «adults only» qu’en pensez-vous ?”

  1. Jamais testé mais c’est une bonne idée, j’aime pas être en présence de familles lorsque je suis à l’hotel, heureusement, je ne pars pas souvent.

  2. Une de mes collègues part systématiquement dans ce type d’hôtels. Elle a la cinquantaine, n’a jamais eu d’enfants, et n’a pas envie d’ambiance familiale quand elle part en vacances. Franchement je trouve ça top que ce type d’établissements existe !

    1. merci pour ce retour, j’avais vu un reportage et cela montrait plus un hôtel entre adultes pour faire la fête du coup je ne savais pas quoi en penser.

    2. Bonjour,

      Ah OK tu trouve ça top que des hôtels ou restaurants interdits aux enfants existent.
      Moi aussi je trouve ça génial que ce type d’établissements existent car maintenant que je suis devenue adulte, je suis arrivée à un certain âge (je précise que j’ai 24 ans dans deux mois) où je ne supporte plus les cris, caprices, crises, rires et pleurs de nos enfants (les nôtres et ceux des autres) ainsi que leurs bruits de bouche (ex : les claquements de langue, surtout s’il les font très fort) !
      Et comme tu le sais, des vacances au calme sans caprices, sans cris, sans pleurs, sans éclaboussures/pipis/cacas dans la piscine, sans aliments doudous du type « coquillettes-jambon » (comme le dit Florence Foresti dans son sketch), sans nounours, sans « queue du Mickey » (manège) et sans bruits de bouche du type « claquement de langue » ou encore « machouillage de chewing-gum », ça fait du bien.
      Toi aussi du détestes entendre les claquements de langue des enfants (leur bruit de bouche préféré) quand tu es dans un hôtel n’est-ce pas ?

  3. Je serai plus attirée par ce genre d’hotel surtout en cas de gros coup de fatigue où j’ai plutôt envie de calme. Certaines activités que j’organise sont aussi volontairement sans enfants, parce que sans enfants on a d’autres conversations, une autre atmosphère, un autre rythme… Tout comme à une soirée entre filles ou entre garçons, on ne va parler des mêmes choses, de la même manière ou avoir les mêmes activités!
    J’en connais que ça scandalise mais tant pis, ma maison, mes règles!!!
    Certains avec le temps ont aussi changé d’avis et apprécie le calme maintenant 😉

    Je suis pour la liberté de choisir le type d’ambiance qu’on veut pour ses vacances!!!

    1. En France c’est encore très conservateur pour que cette idée fasse son chemin, le respect des différents choix de vie est déjà tellement polémique. La liberté s’arrête t-elle où commence celle d’autrui ?

  4. Voilà une question qui ferait sûrement débat si elle était lancée lors d’un dîner entre amis ! Personnellement, je n’ai jamais testé ce genre d’offres parce que je n’en ai pas ressenti le besoin jusqu’ici.
    Je ne sais pas si proposer des hôtels ou des croisières sans enfants est une forme de discrimination. Il y a beaucoup de choses interdites aux enfants : bars, certains films, casinos… En Allemagne, il y a une loi appelée “loi de protection des enfants” qui interdit l’accès des enfants à ces lieux pour les protéger. L’idée est que la protection des enfants prévaut sur la liberté de leurs parents.
    Le débat réside dans le fait que ce ne sont pas tant les enfants qui se sentent discriminés que certains parents. Les enfants sont contents là où leurs parents les emmènent en vacances… c’est même plus intéressant pour eux d’être dans un VVF que dans un hôtel ou un restaurant chic où tout le monde les regarde de travers parce qu’ils font du bruit.
    Je pense que les parents les plus susceptibles de se sentir discriminés sont ceux qui ont tendance où emmener leurs enfants partout où ils vont sans jamais se demander si ce sont des endroits adaptés, comme s’ils n’avaient pas intégré qu’avoir des enfants allait de pair avec une certaine adaptation de son mode de vie. Peut-être certains ont-ils aussi envie de montrer leurs enfants partout où ils vont ?
    Je ne vois pas vraiment la différence entre ce type d’offre commerciale et celle d’un bar gay ou d’une croisière pour seniors. Et je n’ai encore jamais entendu personne se plaindre de l’existence de ces derniers, à juste titre. Je pense que cela montre à quel point notre société fait un culte de la parentalité et ne reconnaît aucun droit à ceux qui veulent passer du temps sans enfants. Je reconnais spontanément ne pas être à ma place dans un camping familial, je ne comprends pas pourquoi l’inverse serait impossible.
    Ces lieux “adults only” resteront de toute façon l’exception et la plupart des parents n’auront jamais l’idée de les fréquenter avec des enfants. Ils pourraient même être intéressés par un séjour dans de tels hôtels pour passer des vacances sans leurs enfants. Après tout, ce ne sont pas les parents qui sont interdits mais seulement les enfants 🙂

    1. tu as visé juste car en effet cela s’adresse tout d’abord aux parents qui veulent se reposer sans enfant. Les gens sans enfant représentent une minorité et ce n’est pas une cible assez intéressante “commercialement”. Cela fait débat en effet j’ai pu le constater lors d’un déjeuner où une de mes collègues était ulcérée que les enfants puissent être interdits dans un hôtel. J’ai repris par une formulation moins violente qu’il s’agissait sûrement d’hôtels réservés aux adultes ce qui revient au même pour essayer de faire redescendre la pression mais sans grand succès. Ce n’est pas évident de pouvoir faire entendre un autre point de vue quand on est dans une autre réalité si peu représentée dans la société.

  5. Coucou, n’ayant pas pu avoir d’enfants et pour ma survie psychologique j’ai pu essayer par choix (et par classement) des hôtels « Adults Only » et c’est franchement le top du top. Une bouffée d’oxygène, je conseille vivement. Bises

  6. Cela fait quelques mois que je rêve de partir en vacances ou d’ouvrir un hôtel « adults only » (mon futur métier est réceptionniste au fait). Et dès que le covid 19 sera complètement éteint en France et dans le monde entier, j’ouvrirai un hôtel où j’écrirai dessus « calme garantie » (même chose que je ferai quand je prendrai des vacances dans un hôtel où il y a marqué dessus « calme garantie »). Eh oui, comme tu le sais l’auteur qui a créé ce sujet, je vais bientôt avoir 24 ans en juin prochain et donc, il m’est arrivée à un âge où je ne supporte plus les cris, pleurs, caprices et éclaboussures de piscine des enfants des autres (je précise que je n’ai pas d’enfants, mais dès que j’en aurai ds quelques années, je ne supporterai que les miens). De plus, les hôtels avec animations pour bambins ne m’intéressent plus du tout. Et puis ce serait bien que je puisse avoir une vraie conversation d’adulte avec mon futur mari ou même des amis de mon âge, et enfin faire la fiesta entre adultes.
    Et puis des enfants qui ont tendance à détruire l’intimité de leurs parents en vacances et que les parents ne leur disent rien, je trouve ça inacceptable. Figure-toi que je connais également des parents qui ont fini par divorcer à cause du comportement de leurs garnements (les garnements n’ont pas été remis à leur place d’enfants par leurs parents, ont détruit l’intimité de leurs parents en faisant des caprices, en chantant sans arrêt des comptines, en refusant de se séparer d’eux quelques heures pour jouer avec des enfants de leur âge et paf ! Le couple a fini par divorcer. Donc pour moi, les hôtels « adults only », je trouve ça top (et quand j’étais enfant, mes parents me disaient : « Continue à faire des caprices, à refuser de nous laisser quelques heures/jours au lieu de jouer avec des enfants de ton âge, à nous répondre, à détruire notre intimité, tu peux être sûre que papa et moi on va finir par divorcer à cause de toi ! OK ? Alors tais-toi, arrête de nous solliciter quelques heures, fais-toi toute, toute, toute petite, dans ta chambre, en silence, et fais comme si tu n’existais pas ! »).

  7. Franchement je trouve ça top que des hôtels et restaurants interdits aux enfants existent déjà car je suis arrivée à un âge où je ne supporte plus les caprices, rires, cris et pleurs de nos enfants ! De plus, comme vous le savez, je n’aime pas trop me retrouver en compagnie d’enfants et de familles (sauf si ce sont mes minis-cousins ou amis que je connais dont leurs mioches sont bien élevés, calmes, pas capricieux et sociables) quand je pars en vacances ! C’est pour ça que je voudrais passer des vacances dans un hôtel-restaurant uniquement réservés aux adultes ! Parce que comme vous le voyez, j’ai 24 ans dans un mois et demi et des hôtels avec ambiance familiale du type « mini disco » (comme la plupart des activités enfantines du type « manège avec queue du Mickey », « spectacles de Guignol », ou encore « club Mickey » avec « it’s a small world »), ça ne m’intéresse plus trop !
    Voilà.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *